Get Adobe Flash player

Expositions

Pierre Besbre

 2012

Sur les pas de Pierre Besbre

Intrigué par ce nom d’auteur nous avons cherché à en savoir plus.

Et quelle surprise en découvrant que c’était le pseudonyme (plus exactement un des pseudonymes) d’une femme, née à Lapalisse en 1867, qui prit ce nom de plume en hommage à la rivière qui baignait sa ville de naissance dont elle a dû  suivre les berges à la recherche de l’inspiration : en effet parmi les 18 livres publiés (essentiellement destinés à la jeunesse) un certain nombre situe leurs intrigues dans la région.

Quatre d’entre eux ont été traduits et édités à l’étranger : Pologne, Tchèquie, Italie.

Outre ces publications chez Bayard,  Garnier, Gautier-Langereau, Gedalge, Hachette, …elle a publié un nombre très importants de feuilletons dans les grandes publications de l’époque : la plus célèbre étant « La Semaine de Suzette ».

Il faut ajouter que ces publications ont été illustrées par les plus grands dessinateurs de l’époque : Benjamin Rabier, Dutriac, Galland, Jourcin, Le Rallic, Lorioux, Morin, Maggie Salcedo, Thiriet, etc …

 Affiche La Plume et le Pinceau

 2013

La plume et le pinceau

Lily Jean-Javal – Maggie Salcedo

Ces deux artistes sont cousines germaines tout en ayant poursuivi des carrières séparées. Elles ont produit ensemble un nombre non négligeable de romans (Lily tenant la plume, Maggie tenant le pinceau).

Souvent présente en Bourbonnais, dès la fin du IXXè siècle, Lily y  puise une grande partie de son inspiration qu’elle met en scène dans des romans délicieux pour enfants et adolescents, des poésies d’une très grande sensibilité et de pudeur, des récits de voyage mais aussi des romans pour adultes. Maggie illustre en couverture et en pleines pages ces publications.

Quelques titres ont été publiés à l’étranger, y compris au Japon, pour le plus célèbre.

La bibliographie complète inédite de Lily Jean-Javal est mentionnée dans cet ouvrage ainsi que celle, inédite également, de Marie-Claude Castéran, pseudonyme de plume de Maggie Salcedo (qui a publié deux livres pour la jeunesse et un nombre impressionnant de feuilletons dans « La Semaine de Suzette entre autre).

Ouvrage collectif indispensable si vous voulez mieux connaitre ces deux grandes artistes qui ont marqué leur époque

 Affiche Reves

 2014

Rêves brisés

Charles Péguy, Alain-Fournier, Emile Clermont, les Martyrs de Vingré

Pour commémorer le Centième anniversaire de la Grande Guerre nous avons réuni dans cet ouvrage collectif trois auteurs qui sont tombés pendant ce conflit, pourquoi ceux-ci ?

Ils sont soit d’origine maternelle bourbonnaise (Charles Péguy, Emile Clermont) soit d’inspiration à la limite de l’Allier et du Cher (Alain-Fournier dont la sœur Isabelle fut pensionnaire au Lycée de Jeunes Filles de Moulins). Tous sont tombés au Champ d’Honneur.

A partir d’un ouvrage d’Emile Clermont (Le passage de l’Aisne) dans lequel il relate les terribles batailles de l’automne 1914 et à travers sa correspondance dans laquelle il parle de « le maudit plateau de Vingré » nous avons souhaité évoquer « Les Martyrs de Vingré » : six soldats fusillés pour l’exemple en décembre 1914 et réhabilités en 1921 :

Parmi ces six martyrs trois étaient originaires de notre département : La Guillermie, Saint-Victor et Treteau, deux étaient d’Ambierle dans la Loire et le Caporal originaire de L’Eure.

Grâce aux familles et aux ayant-droits nous avons pu avoir accès à des documents inédits qui méritent d’être redécouverts.

Manifestations à Venir

    • Pas de Manifestations